Le SMIC et les salaires doivent être revalorisés !

Communiqué de presse de Florian Philippot
Député français au Parlement européen,
Président des Patriotes.

 

La hausse a minima du SMIC annoncée ce jour, réduite à 1,24% le 1er janvier prochain, est très insuffisante.

 

Vivre avec un peu plus de 1150 euros nets par mois alors que le coût du logement, notamment, a fortement augmenté ces dernières années n’est pas acceptable.

 

Les salaires français sont trop bas, y compris par rapport à de nombreux pays comparables. La classe moyenne s’appauvrit en conséquence. Elle rétrécit. La faiblesse du SMIC pèse négativement sur l’ensemble des salaires. Imaginons d’ailleurs le drame que constituerait la fin de l’indexation du SMIC, comme un rapport le préconisait récemment au gouvernement, s’appuyant sur des demandes de l’Union Européenne.
 

Les Patriotes demandent donc une revalorisation beaucoup plus significative du SMIC, qui aura un effet positif général sur les salaires.

 

Les entreprises françaises seront soutenues dans cette politique de revalorisation salariale par les gains de pouvoir d’achat qui en découleront, en particulier dans un contexte de mise en place d’un patriotisme économique avantageant la production française.

Polyphosphates : l’Union européenne méprise la santé des consommateurs !

Communiqué de presse de Mireille d’Ornano

Référente nationale à l’Ecologie,
Députée française au Parlement européen.

 

Le Parlement européen a refusé hier de s’opposer à l’autorisation des polyphosphates dans les viandes en broche surgelées comme le kebab. Les députés européens ont donc suivi la proposition de la Commission de permettre l’utilisation d’acide phosphorique, de diphosphates, de triphosphates et de polyphosphates (E338-452) dans la viande de kebab, des substances utilisées pour mieux agglomérer les morceaux de viande autour de la broche.

 

En réalité, ces produits sont théoriquement proscrits par l’Union européenne, mais étaient tolérés dans les viandes de kebab. Les industriels du secteur prétendaient que l’interdiction du recours au polyphosphates mettrait en péril leur secteur et avançaient des chiffres de l’ordre de plusieurs centaines de milliers d’emplois compromis.

 

Il apparaît que l’utilisation des polyphosphates sert avant tout à renforcer la saveur et la teneur en eau des viandes utilisées, sans que son interdiction n’ait d’impact négatif réel sur la santé économique des acteurs de ce secteur. Les conséquences sanitaires pour les consommateurs sont en revanche bien connues, les polyphosphates pouvant accroître notamment le risque de maladies cardiovasculaires, rénales ou osseuses. Il s’agit par ailleurs d’une fraude caractérisée dans la mesure où ces substances retiennent de l’eau vendue au prix de la viande.

 

Les Patriotes regrettent cette autorisation contre laquelle ils ont milité. Ils déplorent également qu’une nouvelle fois, l’Union européenne ait laissé les intérêts des industriels triompher sur ceux des consommateurs. Qu’il s’agisse du glyphosate ou des polyphosphates, de l’environnement ou de la santé publique, l’Union européenne se révèle jour après jour telle qu’elle est : parfaitement étrangère à la protection des citoyens, toujours sous pressions des lobbies. Il est plus que temps d’en sortir !

Recevez votre carte d’adhérent exclusive « Edition limitée Noël 2017 »

? Pour toute adhésion aux Patriotes avant le 31 décembre 2017 bénéficiez d’une carte « édition limitée Noël 2017 » ?

 

Recevez votre carte d'adhérent en édition limitée "Noël 2017" …

📣🎅 Pour toute adhésion aux Patriotes avant le 31 décembre 2017 bénéficiez d’une carte « édition limitée Noël 2017 » 🎄

Publiée par Les Patriotes sur Jeudi 14 décembre 2017