Prochaines manifestations

PARIS

Samedi 23 janvier à 15h, Place Pierre Laroque près du Ministère de la santé.

51 REIMS

samedi 23 janvier de 14h00 à 17h00 place Drouet d’Erlon (précisément au rond-point où se situe la fontaine Subé) 51100 Reims.
Avec Éric Vilain. Nous avons invité les Référents 02/08/10/50.

61 ALENÇON
vendredi 22 janvier 2021 de 16 H à 17 H 45 le lieu : Halle au Blé ALENÇON

88 GERARDMER

samedi 23/01/2021  14h30 / 17h    Place des Déportés   

59  LILLE

samedi  23/01/21 15H-16H30    Place Richebé (près de la préfecture)

44  NANTES

samedi à 15h, cours des 50 otages (devant le monument aux 50-otages)

19  BRIVE-LA-GAILLARDE

samedi 23/01 15H     Avenue de Paris devant le théâtre

69  LYON

samedi 23 janvier à 14h30 10 quai Augagneur (devant la préfecture)

PÉTITION : Forçons Macron à s’intéresser aux traitements !

Pourquoi les traitements contre le Covid-19 ont-ils totalement disparu dans la politique du gouvernement ?
Pourquoi Macron, Castex et Véran restent-ils toujours absolument muets au sujet des traitements que les médecins pourraient apporter aux malades du Covid ? Pourquoi n’entendons-nous plus jamais parler d’aucun essai scientifique à ce sujet ? Pourquoi nous fait-on croire que le Covid ne se soigne pas ?

Nous n’entendons parler que de confinements et de vaccins.
Tant qu’une grande partie de la population ne sera pas vaccinée, il faudra continuer de nous confiner. Hors du confinement et du vaccin, point de salut ! Or, le vaccin, en France et en Europe, va mettre des mois à arriver, sans que l’on ne soit sûr ni de son efficacité, ni de sa non dangerosité à long terme. Il y a urgence à agir : l’économie et nos libertés sont tuées par cette politique suicidaire.

Par cette pétition, nous exigeons que la France cesse de tourner le dos au traitement, et à la prévention ! Nous voulons toute l’information à ce sujet et la mise en place immédiate des protocoles de traitement des patients par la médecine de ville. Pour l’instant, tous les traitements sont interdits et les médecins n’ont pas le droit de les prescrire à leurs patients. Interdiction absolue de traiter : confinement et vaccination obligatoires pour tout le monde !

Pourtant, les choses avancent à vitesse grand V concernant les traitements. Des études nombreuses montrent l’efficacité de nombreux protocoles. Le Conseil d’Etat italien vient d’autoriser l’hydroxychloroquine. L’ivermectine fait aussi l’objet de toutes les attentions. Paris Match écrivait ainsi à son sujet cette semaine : « C’est un médicament éprouvé et bien toléré qui, en attente d’un vaccin ou pour ceux qui le refusent ou n’y ont pas accès, serait prophylactique et également curatif, surtout s’il est pris tôt ».

De très nombreux autres médicaments sont aussi efficaces. Il n’est plus tolérable de dire aux gens de rester chez eux et de prendre du doliprane. Il n’est plus tolérable que tous les médecins qui veulent soigner leurs patients soient poursuivis devant les tribunaux (Professeur Raoult, Professeur Perronne…).

Pourquoi le gouvernement refuse-t-il en particulier les médicaments qui sont connus depuis longtemps et qui sont sans danger ? Faut-il à tout prix un médicament nouveau et hors de prix, comme le Remdesivir, pour enrichir les labos ? Ou faut-il à tout prix éviter les traitements pour nous imposer un vaccin lui aussi très lucratif ?