M.Blanquer doit ré-intégrer une enseignante suspendue pour non port du masque

Dans un collège de l’Oise, une enseignante vient d’être suspendue pour avoir refusé de porter le masque qu’elle considère elle-même comme « nocif pour l’apprentissage du langage ».

Le risque qu’elle dénonce est scientifiquement reconnu : le masque complique fortement les apprentissages chez les enfants.
Il y a un an, des psychologues tiraient déjà la sonnette d’alarme sur les conséquences néfastes, à plus ou moins long terme, du port du masque pour les enfants à partir de 6 ans, dans une tribune dans Libération. En juin, la Société française de pédiatrie demandait la fin du port du masque à l’école.

Nous demandons au ministre de l’Éducation nationale Jean-Michel Blanquer de réintégrer immédiatement cette enseignante qui n’a fait que son travail, et le mieux du monde !

À travers cette pétition nationale et cet exemple, nous demandons en outre la réintégration de tous les travailleurs suspendus par les lois Covid