Dérapages de journalistes contre les non-vaccinés : saisine du CSA

Monsieur le Président du Conseil Supérieur de l’Audiovisuel, Mesdames et Messieurs les Conseillers,

Téléspectateurs et citoyens français, nous avons récemment constaté une série de propos déplorables tenus à l’antenne, sur différents médias, par des journalistes, chroniqueurs et éditorialistes tendant à appeler à la haine, à la violence et à la discrimination contre leurs compatriotes ayant fait le choix de ne pas se faire vacciner contre le Covid 19.

Ces propos ont ému un nombre considérable de Français, qui l’ont fait savoir notamment sur les réseaux sociaux. On peut citer en particulier Monsieur Emmanuel Lechypre, journaliste sur RMC et BFM TV, qui le 29 juin 2021 a comparé les non-vaccinés à « des dangers publics pour les autres ». Il a ajouté : « Je fais tout pour en faire des parias de la société ». Il a enfin ajouté : « On vous vaccinera de force, je vous ferai emmener par deux policiers au centre de vaccination. Je suis très sérieux. Il faut aller les chercher avec les dents et avec les menottes s’il le faut ».
Le 30 juin 2021 sur RMC et BFM TV, la journaliste Appoline de Malherbe a, quant à elle, comparé les non-vaccinés à « des brebis galeuses ».
Citons également la chroniqueuse Caroline Fourest, signataire d’une tribune le 26 juin 2021 dans l’hebdomadaire Marianne intitulée : « non-vaccinés récalcitrants : notre patience a des limites ».

Vous comprenez que ces propos ne sont pas acceptables. Ils créent un climat de tension, de violence et de haine très dangereux. Ils incitent par ailleurs les Français vaccinés et les Français non-vaccinés à se considérer comme des ennemis, ce qui est particulièrement malsain dans une démocratie comme la nôtre.

Nous rappelons que le 24 novembre 2020, le président de la République Emmanuel Macron a déclaré publiquement à la télévision et à la radio qu’il ne rendrait pas la vaccination contre le covid 19 obligatoire, et qu’en conséquence il laisserait la liberté à chacun de choisir.

Votre Conseil, en tant qu’autorité de régulation des médias audiovisuels et radiophoniques, ne peut pas laisser s’installer un tel climat de division et de haine.
Signataires de cette pétition, nous vous demandons, Monsieur le Président, Mesdames et Messieurs les Conseillers, d’intervenir directement auprès des journalistes, chroniqueurs et éditorialistes en cause afin de les rappeler à leurs obligations et de prendre le cas échéant les sanctions qui s’imposent.

Nous vous remercions par avance.

Pour savoir comment sont traitées vos données, retrouvez ici la politique de confidentialité.