Tribune sur l’Europe : Macron veut effacer la France au bénéfice d’une super technocratie européenne.

Communiqué de presse de Florian Philippot

Député français au Parlement européen
Président des Patriotes
 

Après le « grand débat national », transformé en grande tournée électorale, Emmanuel Macron poursuit son interminable bla-bla médiatique en publiant cette fois une longue tribune dans les vingt-huit pays de l’UE.

 

Si cette tribune vise d’abord à faire oublier les nombreux échecs qu’il a subis sur la scène européenne (échec de la taxe sur les Gafa, échec sur l’interdiction du glyphosate, échec sur le travail détaché, échec sur la réforme de la zone euro, etc.), il n’en demeure pas moins qu’elle révèle chez Emmanuel Macron des obsessions qui doivent alerter les Français.

 

En effet, une nouvelle fois le président de la République développe une vision de l’avenir dans laquelle la France est systématiquement remplacée par “l’Europe”. Ce projet d’effacement de notre pays et de sa Démocratie, au bénéfice d’une super technocratie européenne est très inquiétant. Emmanuel Macron n’a pas reçu mandat du peuple de faire disparaître la France mais au contraire de défendre ses intérêts, ce qu’il ne fait absolument jamais.

 

Cette tribune, en forme de supercherie, répétant toujours les mêmes absurdités sur la “souveraineté européenne”, ne doit donc pas tromper les Français.

 

Emmanuel Macron tente de faire croire que les solutions aux problèmes de la France ne sauraient trouver de réponses qu’au niveau européen, reprenant les vieilles promesses déjà faites par Nicolas Sarkozy en son temps sur « les frontières européennes » et sur une hypothétique « réforme de l’espace Schengen » par exemple, ou sur une « Europe sociale qui protège ». Or sur tous ces sujets, non seulement l’Union européenne n’est pas une solution mais elle est un facteur d’aggravation des problèmes, par l’absence de frontières nationales empêchant de réguler efficacement l’immigration d’une part, et par les politiques ultra-libérales qu’elle met en œuvre d’autre part, organisant une concurrence déloyale féroce entre pays de l’UE.

 

Face à cette vision ultra-européiste du président Macron, Les Patriotes sont dans la clarté et opposent le Frexit, c’est à dire la sortie de la France de l’Union européenne. Assurément, le clivage est bien celui-ci : entre ceux qui veulent restaurer la Démocratie, redonner le pouvoir au peuple et se battre pour que la France redevienne une puissance prospère, et ceux qui veulent toujours plus d’Europe, qui souhaitent effacer notre pays et confier tous les pouvoirs à une super technocratie européenne.