Traité d’Aix-La-Chapelle : Les Patriotes dénoncent des atteintes intolérables à notre souveraineté.

Communiqué de presse de Florian Philippot

Député français au Parlement européen
Président des Patriotes

 

Le Traité franco-allemand d’Aix-La-Chapelle n’est pas un simple Traité d’amitié ou de coopération quelconque, mais bien un nouvel élément de sujétion de notre pays à l’Allemagne, qui doit donc être dénoncé à ce titre avec la plus grande fermeté.

 

Il n’est aucunement nécessaire de caricaturer ce texte pour relever les nombreuses atteintes intolérables à notre souveraineté nationale et donc à notre indépendance.

 

Totalement déséquilibré, ce Traité engage ainsi par exemple la diplomatie française à se battre pour que l’Allemagne dispose à terme d’un siège de membre permanent au sein du Conseil de Sécurité de l’ONU. Au nom de quoi notre pays devrait-il renoncer à sa prédominance diplomatique pour, une fois de plus, permettre à l’Allemagne de lui passer devant ?

 

De même, les dispositions sur les objectifs du bilinguisme ou les compétences des collectivités frontalières sont assurément contraires à notre Constitution. Les Patriotes appellent d’ores et déjà les parlementaires nationaux à saisir le Conseil constitutionnel pour que ces dispositions très graves soient censurées au plus vite.

 

Un tel mépris de nos intérêts nationaux et de nos valeurs par le président Macron, qui a négocié ce Traité sans en informer à aucun moment la Nation, ne peut malheureusement pas étonner. Il est vrai que ce Traité s’inscrit pleinement dans sa vision européiste de l’avenir, qui vise à fondre notre pays dans une Europe fédérale dominée par l’Allemagne. Dans son préambule, le Traité d’Aix-La-Chapelle rappelle d’ailleurs la finalité d’une « Union européenne souveraine » : grande lubie d’Emmanuel Macron.

 

A l’évidence, il convient de rejeter en même temps ce Traité nocif et l’Union Européenne, qui demeure le principal instrument du projet hégémonique allemand. Dénoncer ce Traité sans vouloir sortir de l’UE est donc insuffisant et inefficace.