Communiqués

Terrorisme islamiste : la surenchère verbale de Wauquiez ne vaut pas plus que l’inaction de Macron.

Communiqué de presse de Florian Philippot
Député français au Parlement européen,
Président des Patriotes.

 

Depuis l’attentat de Trèbes, les politiciens de tous partis, en premier lieu desquels Laurent Wauquiez des Républicains, ont ressorti la machine à enfumer pour faire oublier leur responsabilité écrasante dans la menace islamiste qui pèse aujourd’hui sur la France.

 

Car si notre pays est aussi vulnérable, c’est bien parce que tous les partis qui se sont succédé au pouvoir ont aggravé la situation par leurs politiques ineptes : affaiblissement des forces de l’ordre et de l’armée (12 500 policiers et gendarmes et 54 000 militaires supprimés sous Sarkozy), désorganisation du renseignement, ouverture des frontières, immigration massive, laxisme face à l’idéologie islamiste, etc.

 

Les responsables d’hier ne sauraient incarner la moindre solution crédible pour demain. Dans le même temps, la mollesse effrayante d’Emmanuel Macron et de son gouvernement, qui appréhendent le terrorisme islamiste comme une fatalité, n’est pas tolérable non plus. Wauquiez comme Collomb devraient avoir la décence de se taire et de se retirer.

 

Les Patriotes exigent une extrême fermeté dans la guerre contre le terrorisme islamiste, mais surtout de la cohérence. Tous les fichés S étrangers doivent être expulsés, ce qui suppose de rompre avec les contraintes de la CEDH ; les frontières doivent être enfin rétablies, impliquant de sortir de l’espace Schengen et de l’Union européenne (via le Frexit) ; les financements de l’islamisme doivent être asséchés et ses réseaux en France démantelés, ce qui passe par la fermeture de toutes les mosquées radicales et l’expulsion des prêcheurs de haine étrangers.

 

Sans ces mesures, qui nécessitent le retour de notre pleine et entière souveraineté -ce que seuls Les Patriotes proposent- la menace islamiste continuera de grossir. La situation est bien trop grave pour que les Français continuent de se faire enfumer par des partis qui ne disent pas la vérité.