Royaume-Uni et Brexit : leçons pour un nécessaire renforcement de la démocratie directe

Communiqué de presse de Florian Philippot

Président des Patriotes.

Nous souhaitons au Premier ministre britannique Boris Johnson un franc succès pour obtenir rapidement de nouvelles élections législatives dans son pays et les gagner haut la main. Cela permettra d’avoir enfin un parlement en résonance avec le peuple britannique, lui qui vota par référendum le 23 juin 2016 la sortie du Royaume-Uni de l’Union européenne.

Les parlementaires ont une fâcheuse tendance, à travers l’Europe, à s’arroger la souveraineté en lieu et place de peuples bien souvent trahis dans leurs intentions et leurs votes. Les derniers épisodes britanniques le démontrent et font écho à ce que nous avons vécu en France : un traité, celui de Lisbonne, imposé de force par les parlementaires contre le vote souverain exprimé par référendum en 2005.

Tirons en les conséquences qui s’imposent : chaque fois que ce sera possible, la démocratie moderne devra se passer des parlements et recourir à la consultation directe des citoyens par référendum et référendum d’initiative citoyenne. Les progrès de la technologie permettent désormais ce recours aisé et sécurisé à la démocratie directe. La démocratie représentative (souvent bien peu représentative…) des parlements s’avère donc moins nécessaire, archaïque, et doit être utilisée uniquement quand la démocratie directe ne peut pas l’être.