Réaction de Florian Philippot au remaniement gouvernemental

Communiqué de presse de Florian Philippot

Député français au Parlement européen

Président des Patriotes

 

Mis devant le fait accompli par les deux démissions surprises de Nicolas Hulot et de Laura Flessel, Emmanuel Macron a perdu la main et a dû procéder en urgence à un remaniement.

 

Ce remaniement est très décevant. Alors qu’il avait la possibilité d’opérer une véritable rupture, Emmanuel Macron a décidé de ne rien changer à sa politique perdante.

 

La nomination de François de Rugy au ministère de la Transition écologique en particulier est très regrettable, c’est l’un des pires choix qu’il était possible de faire.

 

François de Rugy est un libéral aux convictions écologiques particulièrement faibles. Il n’est pas l’homme de la situation pour répondre aux immenses défis écologiques actuels, et notamment la résistance aux lobbies chimiques, au productivisme et au libre-échange intégral. Ces défis, évoqués par Nicolas Hulot, se résument en une équation : lutter contre les dérives insupportables que nous impose l’Union européenne.

 

Déjà porte-parole d’Emmanuel Macron quand il présidait l’Assemblée nationale, François de Rugy occupera la même fonction au ministère de la Transition écologique. C’est un enterrement de première classe pour l’écologie.

 

Quant à la possible élection de Richard Ferrand à la tête de l’Assemblée nationale, elle constituerait une véritable catastrophe : Edouard Ferrand est déjà un président de groupe contesté, connu pour son sectarisme et englué dans des affaires judiciaires graves ; son arrivée au perchoir irait à l’encontre de la démocratie et de l’exemplarité.