Nouveau gouvernement italien : une bénédiction. Mais reste à sortir de l’UE !

Communiqué de presse de Florian Philippot
Député français au Parlement européen,
Président des Patriotes.

 

L’arrivée du nouveau gouvernement italien est une bénédiction pour tous ceux qui cherchent à faire disparaître l’Union Européenne, la prison des peuples.

 

La panique des responsables de l’UE devant ce qui n’est pourtant qu’un gouvernement issu des urnes rappelle à quel point l’Union Européenne ne tient qu’à un fil, combien elle est une construction artificielle et fragile qui est incompatible avec la démocratie. La réaction du ministre Bruno Le Maire en particulier, déniant aux Italiens le droit de constituer librement leur gouvernement, est révélatrice du caractère très anti-démocratique de l’UE. Le voir aussi clairement accélérera la prise de conscience des peuples.
 

Ensuite ce gouvernement alliant Mouvement 5 Étoiles, qui siège avec Les Patriotes dans le groupe EFDD au parlement européen, et Ligue est une claque pour tous les ringards qui vantent en France «l’Union des droites », qu’ils soient chez LR, DLF ou au FN.
Le patriotisme n’est pas « la droite » ou « la gauche », il est issu de toutes les couches de la société, en Italie comme en France. Les Patriotes sont très attachés au rassemblement des Français issus de la gauche comme de la droite.
 

Pour créer du dynamisme économique, de l’industrie, comme pour lutter contre l’immigration incontrôlée, il reste cependant au nouveau gouvernement italien le plus dur à faire : admettre que seule la sortie franche de l’UE (et donc de Schengen et de l’euro) lui permettra de tenir ses promesses et de ne pas lourdement décevoir.