Néonicotinoïdes : Les Patriotes à la pointe du combat contre les pesticides tueurs d’abeilles !

Communiqué de presse de Mireille d’Ornano

Référente nationale à l’Ecologie,
Députée française au Parlement européen.
 

Aujourd’hui, le Parlement européen se prononçait sur un rapport relatif à l’avenir du secteur apicole. Malheureusement, ce rapport n’allait pas assez loin dans la protection des abeilles, alors même que l’on sait que leur disparition entraîne des conséquences dramatiques pour la biodiversité et la vie.
 

À cette occasion, j’avais réussi à convaincre près de 100 députés européens de cosigner un amendement à ce rapport, demandant à Bruxelles d’interdire immédiatement et sans dérogation tous les néonicotinoïdes en Europe. Il a été prouvé que ces insecticides s’attaquent au système nerveux central des abeilles et les tuent. L’agence européenne pour la sécurité des aliments (EFSA) a d’ailleurs confirmé hier la dangerosité pour les abeilles de plusieurs néonicotinoïdes, dans un rapport attendu de longue date.
 

En tant qu’élue Les Patriotes, soucieuse de la protection de l’environnement et de la biodiversité, j’avais déjà fait voter un rapport demandant une interdiction de ces pesticides.
 

Mon amendement constituait une avancée énorme dans la protection des abeilles. En effet, l’UE s’apprête à bannir seulement trois des sept molécules de la famille. Nous aurions pu ainsi viser l’interdiction de tous les néonicotinoïdes, sans dérogation et donc sans perte de temps, et ainsi permettre une protection beaucoup plus large des abeilles.
 

Dans ce combat, 216 députés européens, de différentes sensibilités politiques, m’ont suivie et c’est une très bonne nouvelle. Je regrette cependant qu’une majorité de députés l’ait rejeté.
 

Je déplore en particulier qu’une écrasante majorité des députés français socialistes, LR ou FN ait voté contre cette opportunité inédite de mettre fin à l’usage des pesticides tueurs d’abeilles. Ces élus sont peut-être plus sensibles aux sirènes des groupes de pression qu’à la santé des abeilles, et donc à la biodiversité, à la vie tout simplement.
 

Tandis que les vieux partis sont frappés d’aveuglement ou de cynisme sur un sujet aussi essentiel, Les Patriotes continueront leur combat contre ces produits toxiques. Ils soulignent à cette occasion à quel point il est compliqué au niveau de l’Union européenne de se soustraire aux logiques purement marchandes et donc de tenir compte de l’environnement. Ils rappellent la nécessité d’une sortie de la France de l’Union européenne, afin qu’elle puisse enfin mettre en œuvre les politiques qu’attendent nos compatriotes dans ces domaines.