Le « monde d’après » ? Déjà oublié !