Fonction publique : attention danger !

Communiqué de presse des Patriotes :

 

La loi Travail a passé à la moulinette de la précarité le secteur privé. Il semble bien que le gouvernement Macron se tourne désormais vers la fonction publique.
 

Il est de bon ton dans certains milieux de critiquer la fonction publique, elle est pourtant indispensable à la bonne marche de notre pays. Sans fonction publique de qualité, pas de services publics, pas d’Etat régulateur, chercheur, éducateur, aménageur, protecteur.
 

Il faut d’ailleurs souligner que de larges pans de notre fonction publique sont déjà dans une situation bien plus précaire que dans nombre de démocraties équivalentes, qu’on parle salaires, retraites, ou conditions de travail.
 

Le « plan de départs volontaires » annoncé hier par le ministre Darmanin doit donc alerter au plus haut point. Derrière, c’est l’ensemble du statut général de fonction publique qui pourrait être détricoté. Avec comme perspective un effrayant retour en arrière.

 

Qui choisira de partir en premier ? Ceux qui ont des perspectives certaines dans le privé, c’est à dire des hommes et des femmes d’une compétence tout à fait notable. La fonction publique a-t-elle intérêt à cela ? Non bien sûr. Et que se passera-t-il si peu choisissent de partir ? Faudra-t-il alors les faire partir en s’attaquant au statut de la fonction publique, ce qui nous ramènerait 100 ans en arrière ? On peut le redouter.
 

Comme sur la loi Travail, le gouvernement Macron se conforme ici aussi aux demandes de l’Union Européenne, qui veut une société du précaire et des États affaiblis.

 

La France a besoin d’un État agile, stratège, juste, capable de protéger et de se projeter dans l’avenir. On n’y arrivera pas avec une fonction publique démoralisée et précarisée.