Les Etats-Unis appliquent leurs premières mesures protectionnistes : la France va-t-elle faire de même ou se laisser dévorer ?

Communiqué de presse de Florian Philippot
Député français au Parlement européen,
Président des Patriotes.

 

Le New York Times nous apprend que Robert Lighthizer, le représentant au commerce des Etats-Unis, a déclaré que son pays appliquerait désormais des droits de douanes sur les importations de machines à laver et de cellules pour les panneaux solaires de 15 à 50%. L’Amérique se protège des importations de pays à bas salaires afin de réduire son déficit commercial et protéger son industrie.
 

Coincée par la politique commerciale antiprotectionniste de l’Union Européenne, la France ne peut pas se protéger alors que son industrie en aurait bien besoin pour se redresser.
 

Le protectionnisme sur les panneaux solaires est d’ailleurs un enjeu majeur. Nous pourrions engager massivement notre transition énergétique en étant sûr que nos efforts permettent de conjuguer écologie et économie avec une hausse massive de la production de panneaux solaires en France : une stratégie gagnante pour l’écologie, gagnante pour l’emploi et l’économie, gagnante pour notre moral puisque nous prendrions enfin en main le problème inquiétant des émissions de CO2.
 

La France doit être libre de fixer des droits de douane appropriés secteur par secteur afin d’engager le redressement de son industrie et revenir à terme au plein emploi. Le Frexit est là encore la meilleure solution pour notre pays tant l’Union Européenne est opposée par nature à toute mesure de ce type.