En guerre contre tout ce qui fait la France, le gouvernement s’attaque aux fonctionnaires.

Communiqué de presse de Florian Philippot

Député français au Parlement européen
Président des Patriotes
 
 
 

Le projet de loi sur la fonction publique présenté aujourd’hui en Conseil des ministres est une nouvelle attaque directe et frontale contre les fonctionnaires dans leur ensemble, dont le gouvernement cherche à se débarrasser, en même temps qu’il détruit les services publics chers aux Français.

 

Ce texte s’inscrit en effet dans la continuité d’une politique de casse du service public, déjà engagée par les gouvernements précédents, sous l’effet conjugué de l’austérité et des directives européennes.

 

Ainsi, l’objectif de réduction aveugle de 120 000 postes de fonctionnaires, touchant aussi bien l’État, la fonction publique hospitalière que les collectivités territoriales est une aberration quand on connaît le niveau extrême de tension que connaissent certains secteurs, particulièrement les hôpitaux, mais aussi la pénitentiaire, les services de sécurité et de secours, ou encore la recherche.

 

Par ailleurs, la volonté de multiplier sans limite le recours à des contractuels, comme la mise en place de procédures de ruptures conventionnelles dans la fonction publique, annoncent la remise en cause à terme du statut des fonctionnaires, et donc du principe même de service public.

 

Les Patriotes expriment leur opposition totale à ce texte dogmatique qui va encore un peu plus affaiblir notre pays. Ils soutiennent sans réserve les appels à la grève et à la mobilisation de tous les fonctionnaires qui le peuvent.

 

La France a plus que jamais besoin d’un Etat fort, appuyé sur une fonction publique sécurisée, solide et de qualité, au service de tous les Français.