Démission de Collomb : le président de la République perd tout contrôle

Communiqué de presse de Florian Philippot
Député français au Parlement européen
Président des Patriotes

 

Après avoir annoncé qu’il partirait en juin 2019, puis après avoir tenté de démissionner ce week-end, Gérard Collomb revient à la charge et essaie de forcer le président de la République à accepter sa démission. Voici Emmanuel Macron une nouvelle fois mis devant le fait accompli, après le scénario quasi identique du départ de Nicolas Hulot, cette fois de manière peut-être encore plus cruelle. Les poids lourds du gouvernement s’en vont donc les uns après les autres, de leur propre chef, ôtant toute autorité à Emmanuel Macron sur son gouvernement, et le laissant de plus en plus seul.
 
C’est une situation inédite.
 
C’est très grave pour l’autorité de l’Etat, déjà affaiblie par les errances d’un président qui semble perdre tout contrôle dans tous les domaines, comme l’a encore montré l’épisode hallucinant des selfies à Saint-Martin.
 
Cette situation est aussi très dangereuse parce qu’il en va de la sécurité des Français : de fait, il n’y a plus personne aux commandes du ministère de l’Intérieur, et ce alors que la menace terroriste reste très élevée et que la délinquance progresse de manière inquiétante.
 
Dans cette situation ubuesque, les Patriotes demandent au président de la République de procéder a minima à un remaniement de grande ampleur, pour remettre la machine gouvernementale en ordre. Face à la déshérence dans laquelle se trouve aujourd’hui le pouvoir, la solution idéale et la plus démocratique serait en réalité de rendre la parole au peuple, par une dissolution de l’Assemblée nationale. De nouvelles élections législatives permettraient d’aborder les vrais sujets, et notamment celui de l’Union européenne, piège mortel qui empêche tout changement et tout résultat.