Appel à la constitution d’un très large front Patriote et Souverain

Contribution de Dominique Bourse-Provence, référent de Paris pour Les Patriotes et conseiller régional d’Ile de France (le contacter : referent75@les-patriotes.fr)

La pandémie mondiale sans précédent dans l’histoire contemporaine touche très durement la France et rares sont nos compatriotes qui ne déplorent pas un proche, un ami, une connaissance victime de ce fléau.
Le confinement est devenu inévitable et le dé-confinement sur toutes les lèvres dans des expressions interrogatives, dubitatives et souvent angoissées. Cette décision d’ultime protection, prise généralement en dernier ressort ou limitée spatialement et accompagnée d’autres mesures contre le Covid 19, est devenue en France la première et la seule mesure prise par ce gouvernement qui n’a pas cessé de nous mentir sur les tests, les masques et les médicaments. Les pays équipés préventivement contre une pandémie comme Taiwan, le Japon, la Corée du sud, l’Allemagne ont su faire face et déplorent infiniment moins de morts que ceux qui nous accablent. La France quant à elle a géré la pénurie de matériel et non l’épidémie…
Evidemment, la responsabilité pénale du président Hollande au titre de son mandat et du gouvernement d’Edouard Philippe seront engagées et feront l’objet de contentieux judiciaires. Le temps de la justice viendra pour déterminer les responsabilités et culpabilités.

Patriotisme et Souverainisme sincères

C’est un tout autre chantier de rassemblement politique que je veux vous convier à construire. Rien ne sera plus comme avant et la génération Z sera avant tout celle du Coronavirus. Si nous voulons donner du sens à cet ébranlement sociétal, hissons-nous à la hauteur de la catastrophe pour concevoir la suite politique que nous souhaitons pour la France et les Français. Assurément les alternances ont fait long feu et seule une révolution politique peut trouver grâce à nos yeux aujourd’hui. C’est pourquoi, j’en appelle au rassemblement de toutes nos énergies, sans se préoccuper de connaître leurs origines mais en nous interrogeant collectivement vers quel point nous voulons les faire converger pour créer le changement, la rupture politique que nous appelons de nos vœux…Ni Front Populaire, ni Union des Droites, mais Patriotisme et Souverainisme de droite, de gauche, du centre, peu importe ! Si la prise de conscience est ancienne ou récente pourvu qu’elle soit sincère.

C’est l’urgence absolue de redonner à la France un horizon aimable et cohérent avec tous ceux qui au-delà de leurs différences s’accordent à considérer que nous faisons fausse route et à un train d’enfer !Tous ceux qui espèrent et sentent que c’est l’histoire qui est en marche, tous ceux qui savent que la liberté et la souveraineté se conquièrent et ne sont jamais données. Tous ceux, enfin, qui refusent la fatalité des médias faiseurs de roi comme celle de toutes les petites chapelles politiques trop cloisonnées qui nous condamnent à l’impuissance.

Réfléchissons…Ce qui nous rassemble est gigantesque et peut constituer un champ très vaste et bien dégagé de convictions profondes à mettre en œuvre pour le bien commun et la patrie. Un champ bien singulier qui tire son énergie d’abord des partis et des compétences qui les composent, pour ensuite agréger à lui l’espoir immense du grand nombre. Une vision située légèrement en surplomb par rapport aux autres idéologies parce qu’elle se nourrit de toutes les composantes et strates de la société française sans exclusive. C’est la plateforme dont nous avons besoin et qu’il nous faut bâtir afin de répondre à la demande de plus en plus pressante de nos concitoyens. Une demande qui cherche en vain l’offre politique crédible en termes de programme bien sûr, mais aussi d’audience, car les électeurs aiment aussi voter utile. Or, si le camp souverainiste est toujours absent du second tour il est condamné à jouer éternellement les utilités. Qui peut s’en contenter sans trahir ses idéaux ?
La fête du Brexit fut belle et la joie des présents profondes et chaleureuses mais peut-on en rester là ? Au risque le 31 janvier 2021 de bégayer notre plaisir et nos ressentiments…

Bâtissons ensemble la Plateforme Patriote et Souveraine

Sommes-nous d’accord pour considérer que : l’Union européenne est synonyme d’austérité et représente l’antithèse de la solidarité, l’euro nous étouffe comme les directives économiques, les critères de Maastricht nous contraignent, Schengen est une passoire et le sans frontiérisme un éloge funèbre. Pensons-nous également qu’une véritable politique environnementale et écologique est incompatible avec l’orthodoxie néo-libérale qui multiplie les accords commerciaux transnationaux. Est-il difficile de nous entendre pour considérer qu’il nous faut reconstruire une industrie nationale, cesser les privatisations et la vente à la découpe de la France, reconstituer notre autonomie dans les secteurs clefs de la santé, la sécurité, la recherche et tout mettre en œuvre pour retrouver notre autosuffisance alimentaire comme dans tous les secteurs clefs de la Nation où l’Etat stratège doit être à la manœuvre sans exclure pour autant le secteur privé comme les coopérations internationales.

Ceci n’est qu’un très rapide et modeste inventaire, qui a l’intérêt toutefois de nous montrer l’ampleur de ce qui peut constituer très vite les bases d’une plateforme commune de travail. Il est assez piquant de constater d’ailleurs que très souvent les partis de gauche ou de droite dans leurs alliances ont bien moins de points concrets de convergence mais un simple intérêt immédiat électoral.

Alors que faire ? D’abord considérer qu’une révolution politique n’est pas une soirée de galas, ça nous le savions déjà ! Mais surtout que c’est totalement incompatible avec la kermesse des égos, inévitable et saine en politique à dose homéopathique puis terriblement mortifère sous addiction. Pour lutter contre ce travers qui bloque toutes les initiatives, je propose que chaque parti engagé désigne trois membres. Ils constitueront les fondations de la plateforme avec en parallèle un site dédié ouvert à tous et où chacun peut apporter sa contribution à la construction en cours. Pour ce faire nous devons impérativement cesser de penser printemps et division mais au contraire rassemblement. Voilà la difficulté majeure que chacun a déjà identifiée et qu’il nous faut maintenant surmonter pour ensuite envisager l’évolution de cette plateforme afin de bâtir des alliances et se structurer concrètement en vue des élections à venir et des soubresauts possibles.

Les souverainistes conséquents ont aussi en commun de vouloir accéder au pouvoir car ils brûlent d’être en capacité de servir leur pays et d’être utiles à leurs compatriotes. Sans cet engagement moral la politique ne vaudrait pas une heure de peine.

Je vous invite donc collectivement à nous en donner les moyens en commençant par largement relayer cet appel dans les différents appareils politiques concernés.
Il y a urgence car les temps qu’il nous échoit de vivre sont dangereux et incertains et puisque tout recommence toujours méditons cette pensée de Charles de Gaulle : « les Français sont trop portés à croire qu’ils peuvent dormir tranquille, qu’ils n’ont qu’à s’en remettre à d’autres du soin de défendre leur indépendance ! Il ne faut pas les encourager dans cette confiance naïve qu’ils paient ensuite par des ruines et par des massacres ! Il faut les encourager à compter sur eux-mêmes.»